[Lumière sur] Marc FREY, promo 89, Directeur Associé du Cabinet MAESTRIUM

Mis à jour : mai 21




Résumé

Cette semaine, c’est au tour de Marc Frey de nous offrir un retour sur sa carrière. Si celle-ci débute dans le domaine de la bio, vous découvrirez en lisant la suite de ce témoignage l’étendue des domaines qu’il est possible d’intégrer après un cursus d’ingénieur !




Je suis diplômé de la première promotion de l’Institut des Sciences et Techniques des Aliments de Bordeaux (ISTAB) en 1989. Cette école d’ingénieurs, créée en 1986 à l’initiative de André Ducastaing, premier directeur de l’Ecole, est venue prendre le relais de la Maîtrise des Sciences et Techniques des Aliments et a, en 2009, fusionné avec l’Ecole Nationale Supérieure de Chimie – Physique de Bordeaux (ENSCPB) pour former l’ENSCBP. J’obtiens également, la même année un DEA de Biochimie de l’université de Bordeaux 1.





Après 9 mois de stage de fin d’études en Suède au sein d’un laboratoire de Recherche et Développement du Groupe Nestlé (NORDRECO AB), je rejoins, toujours au sein du groupe Nestlé, le laboratoire d’analyse sensorielle du Professeur Barthélémy à Courbevoie (92) où je développe des profils organoleptiques et forme des jurys de dégustation sur toutes les catégories de produits du groupe (café, chocolats, plats cuisinés, charcuterie, laitages, etc.).



Cependant, dès ma sortie de l’école, je souhaite élargir mes horizons et postule en programme de Master of Business Administration dans plusieurs universités américaines. Admis à La Wharton School de l’Université de Pennsylvanie, j’y effectue mon MBA entre 1991 et 1993.


Je rejoins, à la sortie de ce MBA, le cabinet de conseil en stratégie Arthur D. Little au sein du bureau de Paris. Apprentissage passionnant que le conseil permettant de toucher à de très nombreuses problématiques stratégiques et opérationnelles (Business Process Engineering, Optimisation des forces de ventes, Optimisation de portefeuille R&D, M&A, Due Diligences, Stratégie de lancement de produits, …) pour ma part principalement dans les secteurs des Industries Agro-Alimentaire et Pharmaceutiques.

Et puis, vient le moment inattendu de changer l’orientation de ma carrière en 1999. A l’occasion d’un déplacement à Boston pour ADL, je me retrouve dans l’avion assis à côté de Hervé Defforey, Directeur Financier du groupe Carrefour. Nous échangeons, sympathisons et, un mois plus tard, j’ai une offre pour rejoindre la Direction Financière de Carrefour comme Directeur de Projet.


Sujet passionnant et très innovant à l’époque que ce projet ! Mettre en place les tableaux de bord de gestion de l’ensemble du Groupe couvrant tous métiers, tous pays, tous niveaux hiérarchiques et ce, au travers d’une application intranet accessible à tous les managers. Encore une fois, mon goût de l’international est servi puisque le pilote de ce projet est réalisé en Argentine, seul pays du Groupe non impacté par la fusion en cours avec le groupe Promodès. A l’issue du projet, je rejoins la Direction Marchandises et Marketing Groupe comme responsable d’un audit de l’activité produits frais au niveau mondial pour identifier les meilleures pratiques internationales dans les différents métiers (fruits et légumes, boucherie-charcuterie, traiteur, poissonnerie, boulangerie-pâtisserie). Mais, très rapidement, je me vois proposer au sein de cette direction marchandises la gestion de la fusion des différentes centrales d’achats de Carrefour et Promodès en tant que DAF et DRH : 2 ans de projet couvrant le regroupement des équipes sur un site unique à construire aux Ulis (91), la mise en place de l’ensemble des systèmes d’information et de communication, le déploiement de l’ERP du Groupe, l’instauration des process RH et bien entendu la direction financière.

Une fois cette intégration finalisée, je saisis l’opportunité de revenir dans le conseil en 2003, non plus comme consultant mais comme DAF et DRH du bureau de Paris de Roland Berger et rapidement du bureau de Bruxelles. Je vais rester dans le groupe Roland Berger pendant 13 ans. Les 5 premières années sont une course un peu étourdissante et passionnante qui verra le bureau parisien croître de 35% annuellement passant de 20 à 100m€ de CA et de 70 à 250 consultants pour devenir un des acteurs de référence du conseil en stratégie en France. Développement de la stratégie commerciale, recrutements massifs et formation, évaluation des performances, ajustement des plans de Compensation & Benefits à la stratégie, amélioration de la rentabilité feront de ce bureau un des contributeurs majeurs au chiffre d’affaire et aux profits du groupe. En 2007, à l’appui du succès obtenu en France, le groupe nous demande de relancer l’activité du cabinet en Chine. Je vais donc accompagner pendant plusieurs années un associé parisien (Charles Edouard Bouée, qui deviendra plus tard CEO du Groupe) et passer une à deux semaines par mois en Chine où les mêmes méthodes donnent les mêmes résultats (croissance du CA de 7 à 50 m€ en 5 ans). A partir de 2009, je prends en charge, en complément de mes responsabilités en France, Belgique et Chine, le développement international du Groupe et ouvre des filiales en Asie du Sud-Est (Singapour, Kuala Lumpur, Djakarta, Bangkok, Nay Pyi Taw), en Asie du Nord (Séoul, Taipei) au Maroc (Casablanca) et au Canada (Montréal). En 2015, Charles Edouard Bouée est élu CEO et me demande de prendre la Direction du Contrôle de Gestion du Groupe basé au siège à Munich pour développer les synergies groupe (mutualisation des ressources consultantes à l’international, mise en place de directions régionales finance et controlling, optimisation financière et fiscale) qui génèreront une amélioration substantielle de la profitabilité du Groupe.



Fin 2016, je suis sollicité pour restructurer la filiale française du Groupe Pélican Rouge, torréfacteur de Café et acteur majeur de la distribution automatique en France. Le groupe est en discussion avec Selecta pour se faire racheter mais la filiale française, en faillite, doit être redressée en urgence pour permettre cette opération : Un gros challenge mais une aventure passionnante et l’opportunité de remettre les mains dans le cambouis opérationnel. Je me lance donc dans un peu plus d’un an de travail de fourmi : Normalisation et formalisation des processus comptables et de contrôle financier, nettoyage de l’ensemble des bases de données et re-paramétrage des outils, optimisation du portefeuille client, rationalisation des fournisseurs, … J’ai la chance de trouver chez Pélican Rouge France des personnes compétentes qui, une fois remobilisées, se retroussent les manches et permettent en un an de passer de 1% à 17% d’EBITDA, de 8,5 m€ de cash négatif à 5m€ de cash positif sur un CA de plus de 100m€. Selecta finalise donc le rachat de la société Pélican Rouge, que je quitte ma mission accomplie, à l’été 2018.


Arrive enfin, ce qui sera peut-être la dernière étape de ma carrière. Des constats simples tirés de mes expériences :

  • un environnement économique de plus en plus volatile et complexe ;

  • une nécessité pour les entreprises d’être en perpétuelle transformation pour ajuster leur organisation et leurs outils à cet environnement ;

  • des responsabilités fortes pour les dirigeants requérant agilité et flexibilité mais avec de plus en plus de solitude dans la prise de décision ;

En conséquence, la nécessité de travailler de plus en plus en mode projet et de chercher des dirigeants ayant cet état d’esprit « commando » capables de fédérer les énergies et de provoquer le changement sur des horizons de temps court s’impose aujourd’hui.



Je crée donc début 2019 avec 5 associés un cabinet de Management de Transition, Maestrium, pour identifier, sélectionner et mettre à la disposition des entreprises des profils de dirigeants expérimentés à forte dimension humaine, membres de Comité de Direction, pour des missions de transition, de transformation ou de conseil. Optimisation de la fonction finance, transformation RH, digitalisation et transformation numérique, audit de l’IT, audit industriel, optimisation de la supply chain, marketing et e-commerce, communication de crise et retournement, optimisation de la trésorerie, croissance externe et développement international, les sujets traités sont nombreux et variés. Nous, associés, apportons à ces managers, au travers de notre expérience d’anciens consultants et d’anciens dirigeants, un rôle de sparring partner qui leur permet d’aborder les enjeux de transformation de nos clients avec sérénité.


Je serai heureux d’en discuter avec ceux d’entre vous qui me liront et qui pourraient envisager, soit la poursuite de leur carrière en Management de Transition, soit pour répondre à un besoin auquel serait confrontée votre entreprise.

https://www.linkedin.com/in/marc-frey7/

marc.frey@maestrium.fr

www.maestrium.fr





FIN


L'equipe du projet [Lumière Sur] tient particulièrement à remercier Marc pour son témoignage spontané qui nous a grandement facilité la tache. Vous l'aurez remarqué, pour cette édition, nous n'avons pas eu recours à l'interview classique.

Encore une fois, si vous vous sentez l'âme d'un journaliste et si vous souhaitez participer, n'hésitez pas à nous contacter. Tous les coups de main pour nous aider à continuer de vous proposer des parcours passionants, et de manière régulière, sont les bienvenus :)


NB: Le projet [Lumière Sur] a pour but de mettre en avant les alumnis de l’école pour vous présenter la richesse de leur parcours et leurs projets. Nous essaierons ainsi de vous proposer régulièrement un nouveau profil en espérant créer des vocations, faciliter les prises de contact, partager les bonnes nouvelles et les beaux projets.

Le format est encore récent et nous sommes toujours à l'écoute de vos remarques et suggestions ! Toujours à la recherche de nouveaux rédacteurs motivés et de nouveaux profils à découvrir, n'hésitez pas à nous contacter (enscbp.alumni@gmail.com) pour :

  • conseiller des profils parmi vos anciens camarades

  • intégrer l'équipe de rédaction

  • nous proposer des axes d’amélioration